Les entreprises ont-elles besoin des historiens ? Mirages et perspectives concrètes

Histoire et entreprise – les 4 points de vue divergents :

1 – Les optimistes 

Les optimistes exagèrent probablement sur les apports d’un regard historique sur la gestion. 

Si vous aimez les essais théoriques, voici un ancien point de vue resté intéressant.

2 – Les réalistes 

3 – Les sceptiques 

Les sceptiques ne prennent en considération que les risques de récupération.

4 – Les pessimistes

Les pessimistes considèrent que l’histoire d’entreprise ne sert à rien !

→ Notre point de vue : 

Un marché existe en dépit de certaines vocations déçues. Il reste praticable sans perdre son âme.

Une exigence : préserver l’éthique de l’historien

D’un côté, l’entreprise …

L’entreprise ne se penche sur son histoire que si elle contribue à ses propres objectifs de croissance et de concurrence.

De l’autre, l’historien … 

L’historien doit donc préserver son éthique face aux intérêts de son commanditaire.

Sa démarche consiste à utiliser le passé :

  • Sans histoire réécrite (pas du storytelling aux fins exclusives du marketing qui se résume à une success story faussée)

  • Avec une approche impartiale mais dans un contexte de dynamisme tourné vers l’avenir

Les 3 positionnements de l’historien-consultant en entreprise

1 – Le positionnement classique

La valorisation du passé de l’entreprise pour lui permettre de prendre pied dans un patrimoine collectif :

  • Élaborer et mettre en œuvre des politiques et des procédures de gestion des collections comme pour des musées.

  • Sélection, préservation, inventorisation, numérisation (notamment à l’aide de logiciels de bases de données muséales) en vue de leur exploitation (pour contenu d’expositions, …) avec cet exemple remarquable

2 – Le positionnement sur l’événement

  • L’histoire d’entreprise sert ici principalement un marketing d’événement.

  • Elle se justifie lorsque la valorisation du passé sert à l’image de l’entreprise.

  • L’ancienneté a valeur d’authenticité, de fiabilité, de solidité …

3 – Le positionnement sur la marque

Des débouchés s’offrent aussi aux historiens de marque.

2 ressources sur l’histoire des marques :

Le conseil de Projet-Histoire pour débuter dans la consultance en histoire en entreprise :

S’inspirer de l’excellent site de l’historien free lance américain Bruce Weindruch

pour observer comment  il donne de la valeur économique à l’anniversaire d’entreprise.

Téléchargez son E-book ici .

+ 4 exemples européens de bonnes pratiques d’histoire en entreprise : 

Share This