Ressources pour historiens indépendants (en activité principale ou complémentaire)

Devenir consultant en histoire :

  • pour les particuliers

  • pour les entreprises

  • pour les opérateurs culturels marchands et non marchands

Unique ! Un document gratuit ultra-complet :

  • Découvrez de multiples facettes du métier

  • Découvrez votre vocation

  • Inventez votre propre activité

  • Testez-vous

Dernière mise à jour comprenant :

  • 23 ressources pour approfondir ce qui vous inspire

  • 58 exemples concrets

  • nos 64 conseils et astuces

Vous souhaitez augmenter vos revenus en vous adonnant à votre passion ?

Recycler votre formation d’historien dans une activité de loisir réellement rentable ?

Ou même poser les bases de votre activité d’historien indépendant ?

On prend les paris : vous ne trouverez nulle part ailleurs ce qu’on a décidé de vous dévoiler …

Votre démarrage grâce à une stratégie personnelle :

La seule recette qui marche réellement

  • Comment débuter ?
  • Où est la solution ?

Quel est le secret d’un démarrage réussi ? 

Comment procéder : méthode pratique en 3 étapes

Devenir consultant en histoire : les 4 véritables clés du métier dont on ne parle jamais

  • Ce qui doit sincèrement vous motiver 

  • Bien débuter sans dépenses inutiles : 2 pièges à éviter 

  • Votre priorité des priorités 

  • Avec qui travaillerez-vous ? 

  • Quel sera votre chemin du succès ? 

  • 6 conseils de Projet-Histoire

Comment exploiter votre site d’histoire (et d’abord cesser qu’il vous coûte) 

11 suggestions,

questions,

astuces

et conseils

pour renforcer l’efficacité de votre site

La voie délaissée du métier d’historien

De nombreux diplômés d’histoire rêvent de faire de l’histoire dans leur métier.

Quoi de plus légitime.

Pourquoi ne pourraient-ils évoluer comme les ingénieurs, les avocats, les traducteurs et tant d’autres métiers où l’on utilise directement, développe et approfondit ce qu’on a choisi d’étudier ?

En pratique, seule la voie de l’histoire subventionnée reste explorée. Résultat ? Beaucoup d’appelés et peu d’élus … 

Les études d’histoire constituent aussi une formation appréciée pour divers métiers … Mais qui sont étrangers à l’histoire !

Faudrait-il dès lors sciemment choisir des études par goût pour mieux s’en éloigner ?

Comment éviter un tel gâchis ?

Les entreprises ont-elles besoin des historiens ? Mirages et perspectives concrètes

Les 3 positionnements à succès de l’historien-consultant en entreprise :

  • Au-delà des 4 points de vue divergents

  • Avec l’exigence de préserver l’éthique du métier d’historien

Le conseil de Projet-histoire pour bien débuter dans la consultance en histoire d’entreprise

5 exemples européens de bonnes pratiques et 2 ressources originales en matière d’Histoire et marques

Nouveau métier d’historien : la conception de jeux vidéos

L’histoire occupe un véritable marché de niche dans les jeux vidéo.

Chaque période y trouve sa place.

À découvrir :

– 4 sources d’inspiration issues du monde francophone
– Les 3 conseils de Projet-Histoire

Ferez-vous partie de ces historiens dont les antiquaires ne peuvent se passer ?

Les vieux objets vous passionnent ?

Le monde des antiquaires vous fascine ?

Comment y faire votre place ?

Et travailler comme consultant pour antiquaires …

À savoir :

• les 4 exigences particulières pour évoluer dans le monde de l’antiquariat

• les 3 attitudes à adopter pour devenir une denrée rareaux yeux des antiquaires 

L’avis de Projet-Histoire :

5 étapes pour réussir votre démarrage

Le générateur de produits « histoire » créés et vendus avec votre seul PC

En quoi consiste un « produit histoire » d’information numérique ?

  • Fabriquer et vendre un produit « histoire » : la condition sine qua non du succès

  • Les 2 cas de figure et leur valeur ajoutée

  • Les 4 raisons majeures pour lesquelles il n’a jamais été si simple et si confortable de les vendre

Comment fonctionne le générateur ?

  • Les 2 familles de produits et leurs motivations d’achat respectives

  • Activer le générateur : 3 exemples

Devenir historien indépendant : 7 erreurs à corriger rapidement pour éviter d’échouer avant d’avoir réellement commencé

Erreur n° 1 :

Deux historiens (Pierre et Paul) sont confrontés à la demande d’une municipalité qui souhaite marquer l’anniversaire de la fin de la seconde Guerre Mondiale.
Tous deux souhaitent évidemment emporter cette commande. Ils sont aussi sérieux et compétents l’un que l’autre.
Vous réaliserez combien l’erreur n°1 Le positionnement calamiteux a été fatale à Pierre.
Vous trouverez aussi chez Paul une inspiration pour multiplier vos prestations. Avec le positionnement le plus efficace.

Erreur n° 2 : 

Vous proposez (ou vous comptez proposer) des histoires de familles ou d’entreprises.
Pensons à votre boulanger.
Pourquoi fait-on la file devant certaines boulangeries le dimanche matin tandis que d’autres sont vides ?
Évitez de procéder comme les boulangers sans clients du dimanche.
Elle est d’autant plus impardonnable que votre profil n’est précisément pas insipide du tout.
Mais utilisez-vous vos atouts réellement les plus utiles pour le montrer ? 

Erreur n° 3 : 

Votre expertise de consultant en histoire ne se situe pas dans une liste de publications ou dans une multitude de photos où l’on vous voit à l’œuvre.
Ni dans le nombre de like sur votre page facebook ou votre chaîne you tube.
Autant ne pas utiliser ces outils s’ils n’apportent aucune valeur ajoutée à votre activité (par exemple s’ils recopient le contenu de votre blog).
Autant les supprimer (provisoirement) s’ils vous desservent (par exemple un petit nombre – visible par tout le monde – de fans visiblement recrutés chez vos amis ou vos cousins).
En quoi consiste votre réelle expertise utile ? Comment la valoriser ?

Erreur n° 4 : 

Vous connaissez depuis l’erreur précédente la seule crédibilité nécessaire pour faire fructifier une activité d’historien free lance. Et vous l’avez.
Mais elle n’est pas suffisante.
Sans pouvoir ressentir une émotion, les plus convaincus renonceront à la dernière minute …
Or… Vous éviterez aisément de commettre l’erreur n°4 Le manque d’empathie.
Parce que l’histoire suscite une émotion particulière.
Voici comment la valoriser au bénéfice de tous et dans le respect de la déontologie.

Erreur n° 5 : 

Revenons à votre boulanger. Il ne peut se contenter de proposer deux ou trois pains/baguettes différent(e)s. Il lui faut un étalage varié.
Mais lui doit risquer de jeter les invendus. Ce n’est pas votre cas.
Par contre, on vient chez lui tous les jours. Et là, ce n’est pas non plus votre cas.
Vous comprenez donc tout l’intérêt d’éviter l’erreur n°5 du catalogue maigrichon.
Comment étoffer votre catalogue ? Même si vous ne proposez encore que les interventions basiques de type histoire de famille ou histoire d’entreprise ? Ce qui est d’ailleurs bien normal lorsqu’on débute.
Voici 6 simples petits critères à appliquer ainsi que 2 astuces utiles.
Et vous ne reconnaîtrez plus votre catalogue !

Erreur n° 6 : 

Quelle est la valeur de ce que vous proposez ?
Et donc comment en fixer le prix juste ?
Cette valeur ne procède pas uniquement de votre estimation. Cette valeur est surtout dictée par la perception qu’en a votre client.
En pouvant la déterminer, vous éviterez facilement l’erreur n°6 des tarifs irréalistes.
Découvrez comment mesurer cette perception de valeur chez les particuliers. Et pour vos autres profils de clients (entreprises, cinéma, tourisme, …).
Et vos prix seront adaptés.

Erreur n° 7 : 

Le général Eisenhower s’est révélé être un as de l’organisation.
Il a laissé une matrice utile pour aller toujours à l’essentiel.
Nous l’avons adaptée pour vous éviter l’erreur n°7 Le temps perdu à des faux problèmes.
Elle vous servira encore pendant de longues années.
La voici. 
Share This